Secteur Privé : 06 07 55 69 95
Secteur Public : 06 31 42 08 77
Trésorerie : 06 82 98 56 64
DOSSIER : LUTTER CONTRE LES ORDONNANCES MACRON DOSSIER : LUTTER CONTRE LES ORDONNANCES MACRON

Connaitre, le contenu des ordonnances Macron

Comprendre leurs dangerosités  et leurs conséquences  pour les salariés-es

Informer, expliquer inlassablement  et le plus largement possible

Afin de construire un rapport de force suffisant pour les combattre et gagner !

 

 

Ces ordonnances infâmes sont l’aboutissement des lois précédentes :

 

  • 2013 : Loi Sapin dite de Sécurisation de l’emploi, il s’agissait plutôt de la sécurité des employeurs…
  • 2014 : Loi Macron, déjà une remise en cause des CHSCT en plus du dimanche, etc…
  • 2015 : Loi Rebsamen, nouvelle escalade dans la casse des IRP-  mise en place de la DUP à trois : DP, CE, CHSCT
  • 2016 : Loi travail,qui amplifie encore plus la casse du Droit du Travail
  • 2017 : c’est la cerise sur le gâteau avec les ordonnances Macron : Loi Travail XXXL

 

 

Mais c’est aussi, un siècle de luttes ouvrières bafouées, écrasées :

Après plus d’un siècle de construction du droit du travail,  après son affaiblissement depuis l’aire Reagan-Thatcher, sa destruction s’organise, en mode accéléré, en France depuis les années 2010….

Le Code du Travail est né en décembre 1910, après la catastrophe de Courrières du 10 mars 1906.

Plus de 1000 morts, à cause d’une négligence patronale. En effet, le risque d’explosion avait été signalé la veille à la compagnie des Mines….

Il est alors créé un ministère du travail  qui échappe aux exigences du ministère l’économie.

Et pendant 100 ans le Code du travail se construira, pour que les droits humains au travail échappent aux lois du marché, de la rentabilité, de la compétitivité, de la finance…

Mais dans les vingt dernières années du XXe siècle, une contre-offensive des capitalistes libéraux s’installe, aidée par l’organisation d’un chômage de masse en Europe. Ils arrivent à faire reculer la protection sociale, les salaires, les avancées sur les conditions de travail… Et le XXIe siècle continue dans ce sens.

En 2007/2008, la réécriture complète du Code du

Travail, sa recodification par ordonnance, annonce déjà la casse du droit du Travail. On est passé de 5250 articles à 8758, tous réécrits pour servir les intérêts des employeurs. Mais comme pour les ordonnances Macron, les grands médias n’informent pas « honnêtement » sur la réalité de cette recodification, le gouvernement quant à lui, comme aujourd’hui, assure que cette réécriture du Code du Travail s’est faite à « droit constant » pour les salariés-es …

En septembre 2015 le président Hollande annonçait publiquement qu’il fallait et qu’il allait « adapter le droit du travail aux besoins des entreprises et non pas l’inverse…. »

Le 21 février 2016, il se laisse aller à dire sur les ondes que la loi travail « n’aura pas d’effets, pour l’instant en termes d’emplois. Mais qu’il s’agit d’installer un nouveau modèle social ».

Tout est dit : le chômage n’est qu’un prétexte,  l’objectif  du gouvernement et du patronat étant de faire régresser le statut de salarié le plus bas possible .Les lois El Khomri et les ordonnances Macron veulent tout simplement nous faire retourner au XIX siècle et au livret ouvrier.

 La volonté commune des gouvernements successifs et du patronat, c’est adapter les salarié-es à l’entreprise, c’est-à-dire à ceux et celles qui vendent leur force de travail pour un salaire (direct et socialisé) qui aussi bas soit-il, coûte toujours trop cher aux actionnaires… !

Seul un soulèvement de masse les fera plier !

 

Ci-dessous, vous trouverez tous nos supports, décortiquant, analysant juridiquement et politiquement les conséquences des ordonnances. 

 

Ordonnances 1 et 4 décortiquées  :  Renforcement de la négociation collective Ou plutôt renforcement du Pouvoir de l’employeur Par l’inversion de la Hiérarchie des normes

Ordonnances 2 décortiquée : Nouvelle organisation du dialogue sociale et économique dans l’entreprise… Ou plutôt suppression des IRP et création du CSE Mort annoncée du CHSCT et de la mission revendicative et du rôle de proximité des DP

La fusion des Instances Représentatives du Personnel : 

  1. Ordonnances Macron SUD Santé 251017 « L’obligation de fusion des IRP vise à protéger les employeurs les moins scrupuleux et les plus malhonnêtes »
  2. FTF Fusion IRP bis

Vous avez dit hiérarchie des normes ? Le point sur le devenir des négociations : 

  1. Le grand mouvement social des mois de mai et juin 1968 (10 millions de grévistes !) a permis l’existence des sections syndicales dans les entreprises et la possibilité de négocier des accords d’entreprise avec des délégué-es syndicaux. Ces accords devaient être plus favorables que les accords de branche ou que la Loi.
  2. négocier pour mieux museler

Plafond en cas de licenciement sous le plancher :

  1.  Pouvoir Licencier pour pas cher !
  2. Le licenciement et le contrat de travail Ou les bienfaits du dialogue social à la Macron

Pour aller plus loin :

 https://solidaires.org/Loi-travail-2-Ordonnances-ou-pas-ON-N-EN-VEUT-PAS

http://www.sudsantesociaux.org/mobilisation-loitravailxxl.html

 

Les salarié-e-s de la santé, du social, du médico-social doivent prendre conscience des enjeux et de l’importance de lutter, public comme privé, contre ses ordonnances et la politique libérale du gouvernement Macron. Nos secteurs, comme tous les autres, vont être impactés. 

Il est tant de nous unir, salarié-e-s, retraité-e-s, précaires, et de nous mobiliser toutes et tous ensemble !

Vous trouverez régulièrement sur notre page d’accueil les appels à manifester !

 

 

SudSanteSociaux44

Aucun commentaire

Soyez le premier à laisser un commentaire ci-dessous

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *